MARS 2022 : Mon grand entretien dans Lotus est en ligne

Maud Kristen est une voyante et écrivaine française, exerçant la pratique de la divination depuis plusieurs décennies. Connue du grand public pour ses nombreuses démonstrations télévisées et sa collaboration étroite avec les scientifiques pour comprendre un peu mieux le phénomène des perceptions extrasensorielles, on ne peut que volontier reconnaître à Maud Kristen sa rigueur, sa détermination et sa persévérance. Engagée pour la reconnaissance des capacités psychiques et pour la protection des animaux, Maud Kristen est à l’initiative de nombreux ouvrages, dont Pour en finir avec Madame Irma, Calmann-Levy, Paris 1990, où elle déconstruit le rôle attribué à la divination par l’occident moderne.

© Joël Fretté

C’est le 28 Septembre 2021 que Jismy a pu mener cet entretien pour LOTUS, auquel Maud Kristen s’est prêtée avec toute la précision et la lucidité qu’on lui connaît. L’occasion pour elle de partager une réflexion d’envergure sur la modernité, et les enjeux auxquels nous avons tous à répondre en ces temps de crise. Le ton est sérieux – grave par moment. Maud Kristen ne cède rien à la paresse intellectuelle, et met en garde contre un détournement de la spiritualité qui pourrait mener à l’impasse. Qu’on se le dise, ce dernier entretien de notre numéro est sans détour : Maud Kristen décrit la cible… et vise juste.

 

Jismy : C’est en rencontrant les travaux de Bertrand Méheust que vous vous rendez compte de ce que vous nommez « l’exception française”, concernant le manque d’ouverture scientifique en France. Selon-vous, quelles en sont les causes, et arrive-t-on enfin à les dépasser?

Maud Kristen : Je crois que c’est assez polyfactoriel. Tout d’abord, il n’y a pas aujourd’hui d’explications rationnelles permettant de comprendre qu’il est possible de percevoir une photo dans une enveloppe close, ou encore de pouvoir décrire, plusieurs années auparavant, la personne que vous rencontrerez sur le plan affectif. Il y a certes des théories, mais celles-ci n’ont pas été totalement prouvées – avec tout ce qu’une “preuve scientifique” implique comme rigueur. Ensuite, il y a la question de la blessure narcissique : la clairvoyance remet en cause ce que la physique moderne pensait avoir découvert. Voilà qui est difficile à supporter.

Par ailleurs, on peut également proposer une lecture politique des causes de cette impasse. L’Occident s’est lancé, au cours de son histoire, dans une entreprise de colonisation phénoménale. Il se trouve que l’ensemble des peuples colonisés n’avaient pour la plupart aucun doute sur l’existence de la clairvoyance et de la précognition, dont ils faisaient usage au travers de dispositifs mythico -rituels. Il devint dès lors important pour les occidentaux de se démarquer de celui qu’on présentait comme un sauvage. On en vint ainsi à forcer la distinction : le sauvage est celui qui croit ; le moderne est celui qui sait. Quelque chose d’irrémédiable s’est produit : on n’a pas prêté à ce sauvage un savoir différent du nôtre, mais une croyance. En parallèle s’est posé le phénomène récent de la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Bien sûr, l’Inquisition a fait un sort tragique à de nombreuses sorcières ; pour autant, nous avons tout de même une tradition ésotérique chrétienne, dans laquelle les phénomènes « extraordinaires » tels que la clairvoyance, la précognition, la guérison ou le don d’ubiquité sont reconnus
au sein de l’Eglise catholique. Il suffit pour s’en convaincre de remarquer que ces phénomènes se retrouvent chez des figures et des Saints de l’Eglise, au rang desquels Marie Yvonne-Aimée de Malestroit, Padre Pio, Marthe Robin, Ste Thérèse et tant d’autres…

Mais l’Église a aussi accentué cette diabolisation : si les saints pouvaient avoir des visions, les « sauvages », eux, n’étaient que des sorciers. L’Église ne nie pas l’existence de ces capacités, mais leur impose un acte de propriété, les rattache à son système théologique. En rejetant l’autorité de l’Eglise, nous avons en même temps rejeté ce qu’elle laissait comme place aux phénomènes de clairvoyance : bien des visions des Saints, finalement, se sont vérifiées. Mais nous avons ainsi jeté le bébé avec l’eau du bain.

Enfin, j’aurai tendance à envisager une autre piste de réflexion, qui concerne toutes les sociétés moderne et pas seulement la France. Il se trouve que toute personne qui développe ses capacités psychiques devient instantanément consciente de l’interdépendance qu’il y a entre l’homme et son environnement. Cette perception du monde n’aurait jamais pu permettre le développement d’une civilisation basée sur l’exploitation suicidaire des ressources naturelles. Il était donc indispensable d’ôter toute respectabilité aux « visionnaires ». Il fallait en faire des charlatans, des clowns… même si aujourd’hui les plus éminents scientifiques finissent par dire également que nous allons droit dans le mur ! Une chose est certaine : les peuples qui placent la clairvoyance au centre de leur système de décision, n’auraient jamais pu se conduire avec le vivant comme nous le faisons. C’est complètement antinomique.

Jismy : La spiritualité authentique semble avoir en commun avec la voyance de nous mettre aux prises avec nos blessures narcissiques. Cela tranche avec la “spiritualité” moderne qui renforce aujourd’hui très souvent les tendances égotiques. N’est-il pas logique que les peuples chez lesquels la voyance se trouve à sa juste place – c’est-à-dire au centre des systèmes décisionnaires – soient également ceux chez qui l’on trouve une spiritualité authentique vivace ?

Maud Kristen : Aujourd’hui, la spiritualité est très souvent utilisée comme une méthode de renforcement des illusions individuelles, au lieu de permettre de les dépasser. Ce renversement ne peut naître que dans des sociétés riches. Quand les questions auxquelles vous êtes confrontées sont des questions de survie, où vous devez chasser pour vous nourrir, vous déplacer pour vivre, et être confronté à la maladie dans un environnement où il n’y a pas d’accès à un bloc opératoire, vous ne vous en remettez pas à une croyance : vous utilisez des outils dont vous savez qu’ils sont opérationnels. Comment imaginer que, depuis des millénaires et sur tous les continents, des peuples aient continué d’utiliser des pratiques divinatoires si elles n’avaient pas démontré leur « efficacité » ?

Les pratiques divinatoires -contrairement à la religion ou aux convictions spirituelles- ne sont pas une « croyance » car elles passent au banc d’essai. Comme les prédictions finissent toujours par croiser le monde matériel, elles tomberont juste, ou seront fausses. Or, si tous les peuples ont élaboré des alphabets divinatoires – parfois extrêmement sophistiqués- pour interroger l’invisible c’est parce cela leur a permis de se guider dans les décisions qu’ils prenaient. Cette négation des capacités psychiques va jusqu’à négliger
l’apport essentiels des systèmes divinatoire dans la construction philosophique ou linguistiques des civilisations : Qui, aujourd’hui, se rappelle encore que le Yi-King est à l’origine de l’écriture chinoise ? Qui sait que Marsile Ficin, le philosophe de la renaissance italienne, est probablement l’un des inventeurs du Tarot de Marseille dans lequel on retrouve des éléments de la philosophie platonicienne ?
Pour autant, dans une société non-traditionnelle comme la nôtre, la voyance constitue un univers contre-initiatique. Elle est devenue une sorte de SOS Amitié payant, qui n’a pas grand-chose à voir avec de la divination mais où chacun s’entend dire ce qu’il désire. Au-delà du soulagement immédiat elle a aussi une fonction sociétale : décliner pour chaque client le récit d’un avenir intégrant certaines aspirations caractéristiques des sociétés modernes : la rencontre du grand amour et la réussite sociale

A l’opposé de celle-ci, les sociétés traditionnelles donnent au contraire à la voyance une place de choix, au cœur du politique et des décisions prises pour la société – et au cœur de la société elle-même.

Nechung, oracle d’état du Tibet, lors d’une transe

 

Jismy : La « spiritualité » moderne connaît une profonde transformation : quel regard portez-vous sur elle ?

Maud Kristen : Le fait est qu’il se passe quelque chose de très compliqué en Occident, qui est une dérive, un renversement des valeurs. On a aujourd’hui le sentiment que la spiritualité consiste à se mettre au service des désirs de chacun alors que sa fonction serait plutôt d’apprendre à mettre le désir à distance. Cela ne veut pas dire qu’il faut se mortifier, ou qu’une vie monastique soit la seule vie spirituelle possible. Cela signifie que la spiritualité authentique invite au développement d’une part de nous-même qui est éternelle, immortelle, inaliénable et dont la vie terrestre n’est qu’un épisode. Quand Jésus dit « Soyez passant » dans les évangiles de Thomas… je crois que son message est clair.

Ce que je remarque beaucoup aujourd’hui, quand j’entends certaines personnes parler de théories spirituelles, c’est le détournement d’éléments constitutifs du bouddhisme pour compenser un sentiment d’inexistence. Prenons l’exemple de la réincarnation. Cela m’a toujours frappé de remarquer qu’un certain nombre de gens, parmi ceux qui sont convaincus d’avoir déjà vécus sur terre, imaginent plus souvent être la réincarnation de Toutânkhamon ou de Marie Antoinette que celle d’Huguette, la dame qui entretenait les toilettes de la gare du Mans en 1967… ( rires)

Jismy : Des auteurs, tels que René Guénon, ont envisagé cette transformation de la spiritualité à l’aune du déclin moderne. Quel regard portez-vous sur ce que notre époque contient de singulier ?

Maud Kristen : Jusqu’à présent – et c’est sans doute là où je rejoins Guénon – la vie humaine a pu continuer parce que les systèmes politiques et spirituels tentaient de proposer aux gens de développer en eux ce qu’il y avait de meilleur. Quand bien même ces systèmes ont pu être parfaitement hypocrites, injustes pour des millions de personnes, leur doctrine invitait à mener une vie plus « haute » : être plus charitable, moins égoïste, plus patient, plus tolérant, plus généreux… Bref, tenter de cultiver sa part de lumière.

Aujourd’hui, nous sommes au contraire dans une consécration du « débondage pulsionnel » et je ne sais pas ce qu’un monde qui propose aux êtres humains de devenir les seuls esclaves de leurs pulsions ou encore de s’évader dans des mondes virtuels va produire. Je ne suis pas sûre que l’espèce humaine sera aussi résistante que les tardigrades en sortant de ce traitement de choc…

Jismy : La voyance peut-elle selon-vous être un outil bienvenu pour rétablir une forme d’ordre dans les relations humaines ?

Maud Kristen : Ce que la voyance permet à la plupart des gens, c’est de gagner du temps afin de savoir quelle direction prendre, et quelle direction éviter. De ce point de vue, c’est un GPS fabuleux.

Je ne saurai dire si la voyance peut servir à remettre de l’ordre ; je sais en revanche qu’elle pourrait remettre du sens. Lorsque mes élèves terminent un séminaire, ils sont transformés profondément. Ils comprennent notamment que notre réalité physique est en permanence doublée d’un autre plan qui lui est supérieur, et que ce qui est en train de se tramer peut apparaître dans cet autre plan comme au travers d’un miroir. Ils sont ainsi conscients qu’il existe une autre dimension de l’existence que la dimension matérielle, et que la réalité ne se limite pas à ce que nos cinq sens nous donnent à en percevoir. C’est en cela que la voyance a une dimension spirituelle. Il ne s’agit pas alors de la rattacher à une tradition – son universalité interdisant de toute façon qu’elle soit confisquée par l’une ou l’autre culture.

Pour le reste, je remarque chaque jour que la voyance permet de se diriger en gagnant du temps. Elle constitue ainsi une aide précieuse, qui continue de m’émerveiller. En septembre prochain, cela fera trente-cinq ans que je pratique mon métier et je n’ai rien perdu de mon émerveillement. Je ne sais pas « comment » je fais, mais je ne lasse pas de « voir ». Je pense que je suis exactement à ma place.

Jismy : Cela tombe bien que vous parliez d’émerveillement, car j’aimerais revenir sur un passage que vous avez écrit dans Ma vie et l’invisible en évoquant votre jeunesse. Vous dites :

“Il m’arrivait des épisodes bizarres. Par exemple, j’attendais le bus dans la grisaille et le froid d’une triste journée d’hiver, et soudain je me sentais prise d’amour pour tous les êtres. Il me semblait partager leurs pensées. Je vivais tout à coup dans un monde harmonieux, où une place m’était réservée. Tout me semblait parfaitement juste, à la fois déterminé d’avance mais flexible, grâce à la compréhension que je pouvais réussir à en avoir, comme si la réalité avait eu plusieurs étages, et réclamait de ma part une sorte de participation. C’était comme si une voix m’avait dit : “regarde le monde autour de toi, vois comme tout a de l’importance, comme la perfection qui est cachée en chaque chose n’a besoin que d’une certaine qualité de regard pour se révéler ; écoute la vie s’accomplir comme par magie, pleine de beauté discrète, de liens cachés, de sens…”

Lisant cela, je me suis demandé : quelle est cette participation active qui nous est demandée ? Comment parvenir à cette qualité de regard qui permet à l’harmonie de se révéler à nous ?

Maud Kristen : Pour que cet émerveillement se produise, il faut être dans le silence. Il est vraiment question ici de silence intérieur, et de capacité à s’oublier totalement. Cela fait notamment partie de ce que j’apprends à mes élèves, car l’apprentissage de la voyance se développe par le biais de différentes étapes. Tout d’abord, je leur apprends à avoir des formes de remémorations affectives, émotionnelles et sensorielles. Puis il faut apprendre à « devenir l’autre » … Devenir un chimpanzé, devenir une fleur de lotus, etc. J’obtiens alors de leur par des textes extraordinaires, où ils disent avoir vraiment l’impression de ressentir leurs racines dans l’eau, le dos puissant du singe… Ainsi, on se rend compte que c’est bien le “ moi “ qui nous emprisonne. Par ces pratiques de visualisation, on peut assez facilement commencer à s’en débarrasser. Peu à peu, l’émerveillement arrive alors dans le total abandon de ce “ moi “. C’est une forme de renoncement, mais aussi de libération…

Jismy : En 2004, vous partez à Dharamsala pour y rencontrer Nechung, l’oracle d’État du Tibet. C’est un privilège qu’aucune voyante occidentale n’avait eu jusqu’alors. Vous décrivez un voyage qui marque un tournant dans votre vie. Quelle empreinte laisse-t-il encore aujourd’hui en vous ?

Maud Kristen : J’ai profondément aimé chez les tibétains leur forme de consistance, d’alignement intérieur et de capacité de résilience. Il y a là un niveau de construction d’âme d’autant plus frappant les personnes que notre société nous propose comme modèle sont souvent dans l’arrogance, la colère, la faiblesse, la cruauté, le cynisme ou le désespoir… Voyez la place de la violence dans les séries télévisées ou celle de l’humiliation dans les débats télévisés ? …C’est une sorte de trafic émotionnel, comme l’on ferait du trafic d’ivoire. Notre société va éclater d’une overdose d’émotionnel : la peur, le désir, l’envie, la rage, la tristesse… On adore tout ça !

“ Jamais l’ombre et la lumière n’ont eu, ensemble, autant de puissance en même temps sur cette terre. ” M.K.

Tandis que chez les tibétains, vous arrivez dans un monde où la préoccupation des êtres semble inverse : elle consiste davantage à éviter de se laisser emporter, mais à se raccrocher à ce qu’il peut y avoir de plus beau, de plus grand et de plus solide en soi. C’est vraiment une différence d’ordre qualitative, et bien que je n’aime pas employer de métaphore matérielle, je dirai toutefois que c’est un peu comme avoir d’un côté du sapin, et de l’autre un vieux chêne. C’est cela que j’ai ressenti lors de mon voyage : la profonde solidité, la profonde gaieté des êtres que j’y croisais.

 

Jismy : Selon vous, à quoi est-elle due?

Maud Kristen : A leurs traditions, et au fait que, depuis qu’ils sont nés, le monde dans lequel ils vivent ne leur explique pas qu’ils sont venus sur Terre seulement pour avaler le plus de nourriture possible, consommer le plus de partenaires sexuels possible, posséder le plus possible et essayer de devenir le centre de l’univers. Mais il se passe aussi des choses magnifiques : au moment où cette ombre grandit partout nous assistons également à l’ émergence d’une grande tolérance, de prises de conscience, d’un respect de la différence. Jamais l’ombre et la lumière n’ont eu, ensemble, autant de puissance en même temps sur cette terre. Je me dis parfois que la sagesse des Tibétains est peut- être en train d’influencer le monde entier…

Jismy : Jusqu’en 2014, vous étiez toujours très réticente à l’idée de faire des prédictions publiques pour l’avenir, estimant qu’elles contribuaient parfois à faire de la voyance une sorte de phénomène de foire. Mais voilà qui change en 2014 où, poussée par des visions plus pressantes, vous décidez de faire une vidéo pour donner les grandes lignes de la décennie à venir. Cette décennie se termine dans trois ans, et l’on peut remarquer sans difficulté que ce que vous aviez projeté s’est à nouveau largement vérifié. Le constat tragique que vous y partagez laisse-t-il tout de même de la place pour une forme d’optimisme pour l’avenir?

Maud Kristen : Cela sera probablement l’objet d’un futur ouvrage. Très sincèrement, je pense que si nous ne changeons pas de trajectoire, nous allons passer par un effondrement. C’est certain. Nous avons bien sûr connu des cataclysmes, des guerres, etc. Je crois toutefois que ce qui nous pend au nez en termes de barbarie est sans commune mesure avec ce que nous avons déjà traversé.

C’est d’autant plus paradoxal et douloureux que chronologiquement, on arrivait enfin à un moment où la vie pouvait devenir vraiment meilleure, en tous cas sur certains plans. C’est tout de même formidable d’avoir à sa disposition des découvertes médicales qui permettent d’éviter la douleur aux malades. C’est confortable de ne craindre de mourir d’une péritonite ou d’une rage de dent. C’est merveilleux que, grâce à la technologie, nous puissions communiquer à distance. Finalement, le principal problème que pose l’incarnation est celui de la souffrance. Or, les sciences et techniques auraient pu nous débarrasser de la majeure partie de nos souffrances (physiques seulement ! ) mais aussi des travaux les plus pénibles. Était-ce si négligeable ? Je ne le pense pas… Et voilà que c’est précisément à ce moment-là que l’humanité, dans une espèce de folie furieuse, décide d’ouvrir les vannes et de se suicider tranquillement en sabotant la planète…

Pour visionner la vidéo des prédictions de Maud Kristen en 2014, cliquez ici !

 

Jismy : Quelle réaction cela devrait-il entraîner chez nous ? Faut-il faire preuve de souplesse, en allant dans le sens du changement ? Ou au contraire faire preuve de fermeté en faisant acte de résistance ?

 

Maud Kristen : Fermeté bien sûr… mais aussi prise de conscience du collectif… Il faut également cesser d’être dans le déni de la réalité parce qu’elle n’est pas assez « positive » ou contrarie nos désirs de toute puissance. Aujourd’hui, avec la question controversée du pass sanitaire, certaines personnes appartenant à des mouvances spirituelles -qui s’imaginaient jusqu’alors pouvoir mener leur vie comme bon leur semblait, grâce à leur seule « positivité » – découvrent avec brutalité quelque chose qui s’appelle le pouvoir politique, et que ce pouvoir a la possibilité de les contraindre durement… Pour certains c’est un effondrement, pour d’autres c’est une remise en cause formidable…

Nous devons également sortir d’urgence de l’anthropocentrisme car l’humanisme a contribué à mettre l’homme au centre de tout, à exploiter les espèces, à déforester la planète et à apporter les nombreux maux que nous connaissons. Je considère par ailleurs que la résistance doit devenir d’autant plus consciente que le véritable pouvoir qui s’exerce sur nous est un pouvoir invisible – je parle de celui des lobbies -, et que nous collaborons tous en permanence avec lui. Dans un monde où la réalisation individuelle passe avant la conscience du collectif, les gens corruptibles se multiplient : c’est la voie toute tracée pour la victoire des intérêts personnels contre l’intérêt général.

Comment dès lors résister ? La divination est le laboratoire de la rationalité. Sa pratique m’a appris à diviser les problèmes et les souffrances en deux piles : à gauche ce que nous ne pouvons pas changer – car toute action serait vaine – à droite, ce que nous pouvons transformer et dans lequel nous devons nous investir. Cela permet d’aider à distinguer ce que l’on peut faire, de ce que l’on ne peut pas faire … et éviter de dilapider son énergie. Personnellement, mon action consiste déjà à essayer de nuire le moins possible. Par exemple, je ne mange pas de viande, je tente d’éviter d’acheter des produits qui engendrent de la souffrance pour les hommes ou les animaux. Nous avons sauvé plusieurs dizaines de chiens abandonnés qui vivent avec nous et que je tente de rendre heureux… C’est l’idée qui me tient tous les jours : être la moins toxique possible, la plus « bienfaisante » – pas par obéissance, ni parce que je suis convaincue que la seule chose qui restera de ma vie sera la somme de mes actions, mais surtout parce que j’y trouve énormément de plaisir.

Jismy : Ainsi, vous ne présagez pas un âge d’or à venir, comme d’autres ont pu le faire. Dans votre prédiction, vous affirmez notamment qu’arrivera le temps où la désobéissance deviendra le gage de notre survie à tous. N’y sommes-nous pas arrivés ?

Maud Kristen : Nous y sommes, bien sûr. Mais là encore, cette désobéissance n’a pas de sens aux yeux de la plupart des personnes qui trouvent, dans le monde moderne, beaucoup de joies immédiates. Il faut ici bien mettre en balance le fait que le monde moderne constitue certes un déclin, mais propose de l’autre côté un confort jusqu’ici inégalé. Par exemple, jamais tant d’eau n’est arrivée au robinet. Le progrès a donné ce qu’aucun système n’avait encore donné auparavant ; dès lors, si notre vue est à court terme, on peut se demander : mais pourquoi résister ? Le capitalisme a ceci d’extraordinaire qu’il a réussi à faire croire aux individus qu’ils étaient importants. Vous êtes toujours le client privilégié dont l’avis et la satisfaction sont essentiels.

Si j’ai un espoir, il se trouve sans doute dans la colère que pourront un jour ressentir les êtres qui finiront par comprendre qu’ils se sont fait duper par ce système. J’ai espoir en la colère, non en tant qu’elle constitue un réservoir de violence, mais en tant qu’elle est l’indice d’un stade atteint dans un processus, comme l’envisageait Elisabeth Kübler-Ross lorsqu’elle parlait des étapes du processus du deuil. Il y a d’abord le déni, puis arrive la colère avant l’aménagement, etc. Pour le moment, nous sommes collectivement dans le déni, et c’est en cela que je verrai la colère comme un progrès. Je la vois comme l’étape à partir de laquelle il sera possible de reconstruire ce qui a été perdu.

Ceci dit, la colère ne peut être une fin en soi. Notre monde crée de la souffrance, et pour cette raison, j’envisage d’organiser un jour ou l’autre des groupes de prières interculturelles, pour apporter aux victimes de cette violence un peu de lumière et d’amour. Si l’action semble difficile sur le plan matériel, nous devons commencer par le plan spirituel.

Jismy : Quel est l’intérêt de la prière ? Vous racontez dans votre livre qu’un de vos amis français a consulté l’oracle tibétain Yudema, qui lui a conseillé de prier Tara. Comme votre ami ne connaissait pas Tara, votre guide lui donne ce conseil : “tu n’as qu’à prier la vierge Marie, ce sera aussi efficace”. Il y a là absence totale de prosélytisme, et vous confiez vous-même réciter des Ave Maria entre deux mantras. Qu’est-ce que cela apporte ?

Maud Kristen : Plus j’avance, et plus je me rapproche de la tradition gnostique – qui à bien des égards n’est pas éloignée du bouddhisme. L’un et l’autre ont compris que la vie sur Terre est une « chute » dans la matière. De ce point de vue, la prière consiste à nous remettre en contact non avec la matière, mais avec la Lumière qui y est prisonnière. Cette lumière est amour, paix, bonté, générosité, elle n’a plus rien à voir avec notre ego. La prière agit alors comme une douche de l’âme, qui permet de se remettre en connexion avec cette dimension lumineuse qui est notre origine commune. Cela rejoint à nouveau je crois le bouddhisme, qui considère que notre part la plus supérieure n’est plus individuée.

Par ailleurs, ce que les bouddhistes ont très bien compris, c’est que le bonheur ininterrompu n’est pas possible sur cette Terre L’idée qu’on puisse finir par assouvir nos désirs est naïve : par définition, le désir ne pourra pas être assouvi. La connaissance de l’histoire – et la lecture des journaux people – (rires) raconte toujours la même chose : obtenir ce que l’on désire conduit seulement à désirer davantage, n’épargne pas du malheur et amène à découvrir que ce que l’on désirait perd toute valeur dès qu’il est obtenu.

Je crois plutôt que nous devons apprendre à devenir des chasseurs de lumière, et tenter de l’apercevoir la beauté là où elle se fait la plus petite . Bien sûr, il est facile de s’émerveiller d’un bel opéra, mais je parle ici de percevoir le regard de l’enfant qui voit un papillon pour la première fois. De communier avec le mouvement du vent dans les feuilles d’un arbre, de ressentir la justesse des gestes d’un luthier. De rendre hommage au cri d’un oiseau qui rompt le silence, et ponctue soudain le temps. Pour ma part, j’aime m’inspirer d’êtres humains, qui, quel que soit leur culture et leur âge, sont à travers le moindre geste qu’ils font dans l’expression de la beauté, de la noblesse et de la bonté. Et puis il y a les animaux, domestiques ou sauvages, que j’aime depuis mon premier souffle. Ils sont mes maîtres.

La vie m’a donné la chance de vivre dans une nature magique peuplée de jour comme de nuit d’oiseaux magnifiques, de chauve-souris, de grillons, de grenouilles et de renards, d’arbres et de fleurs…

C’est dans ces éléments que je me ressource, comme beaucoup d’entre nous, qui, comme moi, expérimentent le pouvoir guérisseur de la nature. En résumé, je dirais que nous devons accepter d’être une goutte d’eau dans la mer, mais consciente de participer au « tout » de l’océan… et contenant en elle la totalité de sa force.

 

 

Jismy Maillot

* Edgar Cabanas et Eva Illouz, Happycratie, Premier Parallèle, 2018.

 


CONFÉRENCE EN LIGNE

Je serais l’invitée de Vertical Project le 1er Mars 2021
ℹ Pour mes lecteurs, élèves, clients et followers un code de réduction de 10 euros est offert.
➡ Votre code : vp-2022

 


Avril 2020

Maud Kristen et le grand entretien de Médecines Extraordinaires (réservé aux abonnés)

Pour s’abonner : https://biosante.typeform.com/to/Fg4vsg

 

 

 

 

 

(extrait)

 

 

 


 

Novembre 2019 : C’est avec beaucoup de joie et de fierté que je vous présente le second extrait de mon webdocumentaire.
“La Réponse est en Soi” https://ecolemaudkristen.com/la-reponse-est-en-soi-extrait-2/

En commençant l’écriture de mon web-documentaire consacré à l’éveil de la clairvoyance -et à ses implications sur le plan personnel et collectif- j’ignorais que je devrais analyser en profondeur les résultats stupéfiants obtenus par mes élèves.

Les très nombreux et nouveaux témoignages recueillis au fil des cessions mais aussi leur implication dans la connaissance (et la reconnaissance) du phénomène ont encore enrichi le projet, toujours en cours de réalisation…
Ce deuxième extrait de présentation donne à nouveau la parole à mes élèves….


 

Octobre 2019 : Dernières Interview des élèves de la session 2018-2019 pour la réalisation de la Réponse est en Soi.

Lorsque j’ai commencé, en 2017, l’écriture de La réponse est en Soi, web documentaire consacré au 6e sens, je ne savais pas encore ce que la cession 2018 et 2019 allait révéler : Nouveaux exercices, nouveaux élèves, nouveaux résultats -toujours époustouflants- mais aussi nouvelles questions que je ne voulais pas passer sous silence. Il m’aura donc fallu plus de deux années de travail pour recueillir et analyser les résultats de mes élèves. Voilà, je suis encore en train de filmer les témoignages des élèves de la session 2018/2019 … Et quel bonheur !

 


 

 

Septembre 2019 : C’était en Août, dans Psychologie …

 

 


 

Merci Bruxelles ! Vous étiez si nombreux et c’était un plaisir de vous retrouver !

Cette année, le lieu à deviner sous une enveloppe close était Roan Moutain dans les appalaches américaines… “hauteur”… “montagnes”… sentiers escarpés”… “air pur”… “Etats Unis”… ont été ressentis par les participants. D’autres mots approchant de la cible, comme “Suisse” … ou “téléphérique”… ont été prononcés.

La soirée en détails ici : https://ecolemaudkristen.com/blog/

 

 

 

 

 

 

 

 


 

AMIS BELGES : BIENTÔT PARMI VOUS !

DATE ET HORAIRE: Le 24 janvier 2019 à 20h

LIEU : UCL – Auditorium central F – Avenue E. Mounier, 51 1200 Bruxelles

Cliquez pour en savoir plus  et réserver votre place 

 

Conférence Maud Kristen, invitée de l’association TETRA

« Convaincue qu’une nouvelle approche du phénomène pourrait révolutionner la connaissance de nous-même et transformer notre  réalité, elle a élaboré une nouvelle méthode de transmission accessible à tous,  même à ceux qui n’ont jamais été en contact conscient avec leur intuition.

Le succès de L’Ecole Maud KRISTEN a dépassé ses espérances : les résultats obtenus par les élèves sont exceptionnels.

Mais, au delà  du sensationnel, l’expérience se révèle d’une étonnante profondeur : d’après leurs témoignages,  leur existence semble positivement transformée par la reconquête de la parole intérieure… « 

 

 

 


 

QUIZZ !

Ce test ne ressemble à aucun autre ! 

Ce test est une expérience unique, mais tentez la comme un jeu.

Elle a pour ambition de tenter d’établir un premier contact avec votre 6eme sens et de vous démontrer comment, d’une manière totalement intuitive, vous pourrez découvrir une réponse juste.

Prêt pour votre premier bilan intuitif

avec les conseils personnalisés de Maud Kristen ?

 

C’est par  ici : https://ecolemaudkristen.com/jeu-de-test-intuition/

 


 

PARIS, JUIN 2018

Dans le cadre de mon web-documentaire :

 

« LA REPONSE EST EN SOI »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai eu la joie d’interviewer des élèves du séminaire 2017/2018.

 

Leurs témoignages exceptionnels sont venu enrichir encore mon film … qui sera bientôt en ligne !

 

Merci à tous pour ces belles rencontres et ces mots si précieux …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

CONFERENCES  JANVIER  2018 

PARIS – NANTES – BORDEAUX – TOULOUSE – MONTPELLIER

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le sixième sens était au rendez vous : vos résultats sont en ligne …!

Vous avez été plus d’un millier à assister à une série de conférences durant lesquelles je vous ai proposé quelques exercices pour rentrer en contact avec votre sixième sens…
Lecteurs, élèves de L’école, mais aussi consultant(es) d’aujourd’hui et de toujours, j’ai eu un immense plaisir à passer avec vous des moments d’une grande richesse.
Et désolée pour tous ceux qui n’ont pas pu avoir de place, puisque les dates étaient complètes.

Grâce à vous, mon pari a été gagné : car en suivant – de manière très accélérée ! – la méthode en 3 étapes proposée par l’Ecole,  à travers quelques exercices, la grande majorité des participants qui se sont désignés d’eux même en venant sur la scène pour faire part de leur ressenti, ont réussi, à chaque conférence, à découvrir tout ou une grande partie des caractéristiques du lieu caché dans lequel je vous proposais de vous rendre par l’esprit…

Quelle surprise fabuleuse pour certains d’entre vous !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je l’avoue, j’ai été  prise de court : car non seulement vous avez « vu » certaines caractéristiques du lieu mystère, mais vous avez été capable de donner de très nombreux détails qui ne figuraient pas sur la photo, et sont caractéristiques du site..
De retour en Uruguay, mon compagnon et moi-même sommes allés prendre des photos supplémentaires des lieux, correspondant à vos perceptions, en parfaite correspondance avec vos récits…

Pour tous ceux qui souhaitent découvrir ces informations complémentaire sur la plage de Santa Anna, j’ai mis un article en ligne ICI 

Entre un quart et une moitié de main se sont levées dans la salle, – Paris et province- lorsque j’ai posé la question « Quels sont ceux d’entre vous qui ont trouvé des éléments qui correspondent à la photo »
Comment un pourcentage aussi élevé est-il possible ?

Il semble qu’une intelligence collective soit à l’œuvre et, comme l’a fait très justement remarqué une participante…
Car en écoutant les récits des uns et des autres, mais aussi en regardant certains dessins, chacun semblait détenir un morceau du puzzle…

Encore bravo et merci !
Et pour tous ceux qui n’ont pas pu assister à ces moments puisque les conférences étaient complètes je signale que le podcast est disponible ici :  https://www.inrees.com/Podcast/maud-kristen-conference-intuition-paris-2018/

Organisé par :

L‘INREES : https://www.inrees.com

Et ABC Talk  https://www.abctalk.fr

 

 

 

 


01 janvier 2018

Et si 2018 devenait la plus belle année de notre vie ?…

Au delà des voeux de minuit
Si vous voulez marcher
Jusqu’à trouver votre île

Le bon chemin ne sera jamais
Le premier
Ni le plus facile

Car Il faudra d’abord
Vaincre
Ce qui enchaîne
vers le bas

Rompre les liens d’amour cannibales
Décrocher des rancunes vampires

Répudier en nous l’enfant tyran
Qui voudrait dominer le monde
Avec son sceptre de carton

Il nous faudra ensuite
Chasser de la maison
L’ expert en compromission
Qui s’est présenté comme la raison
Le jour où il a volé notre âme

Le chemin qui mène à l’île
N’attend pas que nous soyons plus grand
Mais plus juste
Ne nous veut pas plus fort
Mais plus vivant
Ne nous offre pas d’être plus aimé
Mais plus compatissant.
Il ne nous désire pas plus visible
Mais plus conscient

En communion joyeuse avec tous les règnes
En pleine empathie
Devenir le tout
Ancrés en nous-même
Scintillants comme l’ Etoile
Déployés et toujours reliés
Boucliers à l’obscurité…

Bonne année 2018.

Maud Kristen.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Nov 2017

MAUD KRISTEN sur Facebook : bientôt 58000 membres.

Consultants, lecteurs, amis, vous êtes de plus en plus nombreux à me rejoindre. Merci !

Dés le début 20018, et pour complémenter nos échanges, j’ai le plaisir de vous annoncer que je serais plus présente au travers d’un blog.

Pour parler du 6e sens, de l’évolution du monde, des animaux… et de bien autres choses encore…

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bientôt parmi vous en France pour une série de conférences Paris / Province du 16 au 22 Janvier 2018…

Conférences et exercices pratiques avec le public 

L’ART DE DEVELOPPER SON INTUITION

Paris – Nantes – Bordeaux – Toulouse – Montpellier

En savoir plus et réserver sur le site de l’INREES

 


 

 

Mai 2017

L’Ecole Maud Kristen a 1 an !

J’ai fêté son anniversaire avec quelques élèves …

photo-aviv-final

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

… Une bougie seulement mais …

650 heures de montage vidéo HD
150 heures de webinaire entre vous et moi
Plus de 200 heures d’échanges sur l’Intuilab, le forum de L’Ecole, pour des séminaires 100% à distance…

 

Capture0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MERCI aux élèves de l’Ecole Maud Kristen pour ces mots et ces presque 20 heures d’entretien filmées destinées à la réalisation de
« La réponse est en soi »
web-documentaire dédié à la reconquête du 6e sens.
Les résultats étonnants obtenus par les premiers élèves de l’Ecole ont inspiré ce webdocumentaire que je réalise à l’occasion de mes 30 années d’exercice et dont l’objet est de faire bouger les lignes…
Un seul but : Débarrasser la voyance et le 6ème sens des préjugés qui les entourent…

 

Capture d’écran 2017-03-07 à 02.37.41

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA PEDAGOGIE DE L’ECOLE :
D’ABORD UNE VERITABLE REVOLUTION …
D’après vos récits, développer son Intuition ou apprendre le Tarot ne se limite pas à deviner le contenu d’une enveloppe close, à réaliser avec succès des exercices de précognitions ou à prévoir l’issue d’un rendez-vous grâce à un tirage de cartes…
Ce que les séminaires vous ont apporté, ce n’est pas simplement de prendre de meilleures décisions : c’est une révolution dans votre rapport à vous-même et aux autres…
… France, Belgique, Suisse, mais aussi Norvège, Etat unis, Turquie, Grande Bretagne…
… les élèves de l’Ecole sont reliés au delà des frontières par un désir commun :
découvrir leur potentiel inconnu …
Je remercie ceux d’entre eux qui sont venus -parfois de loin- parce qu’ils souhaitaient évoquer leur expérience…
Je regrette de ne pas avoir eu assez de temps durant mon séjour pour accueillir tous ceux qui souhaitaient témoigner…
Enfin, ce 1er anniversaire est aussi celui d’une équipe formidable, Joël mon compagnon, Isabelle, Lucas , Carmel, Clara, Isabelle, Pierre-Emmanuel et Jai qui m’ont permis de faire face au magnifique succès de cette première année de séminaire.
DECOUVREZ LE PROCHAIN SEMINAIRE INTUITION ICI :

Programmes, tarifs et dates séminaires Clairvoyance


Bienvenue aux nouveaux élèves ainsi qu’à ceux qui nous rejoindront bientôt pour la rentrée 2017.

A très vite …
Maud Kristen

 

 

 

 

 

 


 

 

Décembre 2016Capture d’écran 2016-12-28 à 16.18.53
Quand le magazine INEXPLORE publie des résultats extraordinaires … !

Ils ont été les premiers élèves du Master Class vidéo Intuition du printemps 2016 !
Découvrez leurs  exercices de clairvoyance et de précognition publiés par le magazine Inexploré. Dans ce numéro « Spécial Intuition » allez à la découverte de l’Ecole: son histoire, sa philosophie, son éthique et ses résultats.

 

 

 

 

 

1 réduite

 

Capture d’écran 2017-01-10 à 22.03.09Capture d’écran 2017-01-10 à 22.05.01

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


MESSAGE DE L’ECOLE MAUD KRISTEN :

Après 6 mois d’existence et déjà un immense succès, l’école Maud Kristen a le plaisir de vous présenter  ses séminaires de la rentrée 2016.

Une nouvelle session en Novembre 2016 pour « DE L’INTUITION A LA CLAIRVOYANCE : EXPLORER LA FACE CACHEE DE NOTRE CONSCIENCE »
Compte tenu des nombreuses demandes d’inscription n’ayant pu être prises en compte en Avril dernier, de vos nombreux courriers et de la qualité de vos motivations …
… nous avons finalement décidé de mettre en place plus tôt que prévu une nouvelle session du séminaire « de la Clairvoyance à l’ Intuition » 
Une nouvelle aventure commencera donc à partir du 14 Novembre 2016 (attention, en formule Solo uniquement).
Pour toute information : http://ecolemaudkristen.com/nouveau-seminaire-et-actualite/

 

 

 

Daniel Barbeito

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Artiste Daniel Barbeito

 

 


L’Ecole Maud Kristen

« Vous avez été très nombreux à répondre présent pour tenter l’ aventure qui a commencé le 25 mars dernier…

Mon rêve s’est réalisé au delà des mes espérances : L’école réunit une communauté d’ élèves francophones situés aux quatre coins du monde..

Un premier séminaire Clairvoyance 2016 à donc commencé et déjà des phénomènes et des témoignages incroyables.

Les cessions sont hélas complètes, et, pour répondre à vos demandes aucun nouveau groupe Intuition ne sera crée en 2016. Un séminaire Tarot commencera en septembre. Il durera jusqu’à fin décembre. Un immense merci à tous pour votre enthousiasme! Toutes les infos sont ici.http://ecolemaudkristen.com/ »

Maud Kristen

 

 


 

MA LETTRE AU DOCTEUR MARBOEUF :

LE 4 JUIN A AUBERVILLIERS
La maladie de Huntington est une maladie neuroévolutive rare, génétique et pour l’instant incurable.
Dingdingdong est un collectif qui regroupant artistes des chercheurs et des personnes concernées pour vivre autrement cette maladie dont le diagnostic bouleverse la vie de ceux qui en sont atteints.
C’est au sujet de cette « annonce » que Dingdingdong m’avait demandé conseil …


Je suis très émue d’apprendre que mon travail ouvre des perspectives nouvelles chez les soignants…
Voici la lettre la lettre d’Emilie Hermant :

« Très chère Maud,
Je souhaite vous donner quelques échos de votre magnifique lettre (au Dr Marboeuf), que nous avons intégrée dans notre vidéo #2 :http://dingdingdong.org/divers/dr-marboeuf qui figure dans notre spectacle Bons baisers de Huntingtonland.
Après sa création à Lyon l’année dernière, ce spectacle s’est joué dernièrement en région parisienne dans un théâtre, et surtout, sous sa forme légère, (une « conférence performée » que nous pouvons jouer un peu partout et pas seulement dans des théâtres), dans des congrès plus ou moins spécialisés. 
La semaine dernière à Genève, nous l’avons joué dans un congrès sur l’éducation thérapeutique du patient, 700 médecins et soignants, et l’accueil a été formidable. Enfin nous avons senti que quelque chose peut s’ouvrir de ce côté là. Il faut dire que ce sont des soignants qui accompagnent des malades chroniques, qui ne sont pas uniquement sur l’annonce, mais dans l’invention de quelque chose au long cours.
Tous ont été extrêmement marqués par vos mots. Votre texte est en train de transformer profondément certaines choses de leurs pratiques, leur phobie de ne pas savoir, de ne pas pouvoir tout contrôler… à ddd, nous en sommes vraiment très émus, et nous souhaitons, Maud, vous en remercier encore de tous nos coeurs ! »
DINGDINGDONG le samedi 4 juin à Aubervilliers 
Conférence-performance à Aubervilliers le 4 juin à 14h30 : 
http://leslaboratoires.org/…/…/le-printemps-des-laboratoires

 


19 mars 2016

ECOLE MAUD KRISTEN

 

JOF_5082-5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES INSCRIPTIONS SONT OUVERTES

Les abonnés à notre newsletter ont été les premiers, le 7 mars, a être informés de l’ouverture de l’Ecole.

L’information qui devait être rendue publique le 9 mars ne l’est qu’aujourd’hui devant le succès rencontré, car nous avons été débordés par leurs inscriptions.

Merci à eux pour leur enthousiasme  !

Où ? Quand ? Comment ? Pourquoi ? Pour qui ? Toutes les informations sur l’Ecole et les réponses à vos questions sont ici Ecole Maud Kristen

Date de clôture des inscriptions : le 4 avril 2016

Attention, conformément au choix d’un enseignement sur mesure, les places et les groupes sont limités.    

 

CaptureBIOGRAPHIE + BLOG 2016-02-03 à 06.13.59

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 Janvier 2016 – VOYANCE ET GENEALOGIE : OU COMMENT PERCER  LES SECRET DE FAMILLE…

 J’ai eu le grand plaisir  de travailler avec Françoise Daret-Taylor sur de nombreux « dossier » de la petite et de la grande histoire.

 

 

Notre protocole a toujours été le même :
1) Me soumettre une photo ou un document.
2) Me laisser m’exprimer et consigner  mes dires sans me fournir d’indice extérieur.
3) Effectuer les recherches permettant de vérifier – ou non- la pertinence de mes propos.

 

 

Françoise Daret-Taylor nous livre son enquête au sujet de mystérieux membres de sa famille : Que cache cette exécution sommaire d’un cousin ? L’exil d’une courtisane probablement assassinée par un escroc ?
L’histoire commence dans mon salon, se poursuit dans le cabinet du généalogiste et se poursuit avec par  la contributions d’autres médiums, en Europe et aux USA.

 

 

Un voyage passionnant qui s’achève par d’étonnantes conclusions sur la vie dans l’au delà.  A lire ici

 

 

Françoise Daret-Taylor a un Ph.D. (Doctorat) de l’Université du Maryland. Après un passage par le journalisme, elle a enseigné dans l’Ecole d’Affaires internationales d’une université de la côte Est des Etats-Unis. Des expériences personnelles (rêves prémonitoires, sortie du corps lors d’une opération) l’ont amenée à s’intéresser à certains phénomènes paranormaux. Sa rencontre avec Maud Kristen et les expériences faites avec elle ont orienté ses investigations vers la médiumnité– précognition et rétrocognition–et la psychométrie. Vivant aux Etats-Unis, elle s’est intéressée à la réception des phénomènes paranormaux dans ce pays. Ses recherches ont également porté sur le shamanisme chez les Indiens d’Amérique du Nord et l’usage de substances psychoactives pour atteindre des états modifiés de conscience dans ces cultures.

 


 

 

 

PACÔME THIELLEMENT & MAUD KRISTEN : LE GRAND ENTRETIEN img

BONNES FÊTES DE FIN D’ANNÉE 2015 A TOUS !
Cliquez ici pour mon cadeau en ligne  !
Un grand entretien avec mon ami Pacôme Thiellement, qui, au fil de nos discussions… est presque devenu un livre.
J’y réponds en détails à toutes ses questions -mais aussi aux vôtres- :
Pourquoi la vidéo de Juin 2014 ? Pourquoi ai je quitté la France pour L’Uruguay ? L’avenir est il écrit ? Peut on apprendre à Voir ? Mais aussi : Comment voit un voyant ? Une voyante peut elle être rationnelle ? Quels sont les liens entre voyance et poésie ? Pourquoi le rejet de l’occident et quelles sont ses conséquences sur la voyance ?

 

Bonne lecture à tous et une belle fin d’année !

Maud Kristen


 

L’Ecole Maud Kristen

 

Capture d’écran 2015-10-24 à 18.32.35

« Vous êtes nombreux à attendre des nouvelles de l’ Ecole Maud Kristen et n’avez pas encore reçu notre newsletter  ? Pas d’inquiétude, tout est normal …! Débordée de travail, j’ai pris du retard dans la finalisation de mon programme mais je ne vous oublie pas et  j’oeuvre en coulisses…

Encore un peu de patience…

Je vous prépare de belles surprises pour la fin de l’année 2015… »

Maud Kristen.

 

 

 

 

 

 


Automne 2015

 

 

DinDingDong

DES NOUVELLES DE MA COLLABORATION AVEC DINGDINGDONG, L’ INSTITUT DE COPRODUCTION DE SAVOIR SUR LA MALADIE DE HUNTINGTON. 

«Très chère Maud,

C’est avec beaucoup d’émotion que je vous écris pour vous remercier de votre fabuleuse participation à notre spectacle Bons baisers de Huntingtonland http://dingdingdong.org/a-propos/bons-baisers-de-huntington/ par l’intermédiaire de votre lettre envoyée à notre personnage récurrent, le Dr Marboeuf.

Cette lettre m’avait déjà fait frissonner d’admiration et de reconnaissance au moment où Fabrizio me l’avait fait suivre. Désormais, elle confie sa si haute puissance au coeur de notre spectacle qui a été donné pour la première fois et à quatre reprises au festival Mode d’emploi à Lyon fin novembre dernier (et que nous espérons continuer de diffuser l’année prochaine). L’ensemble a connu un très beau succès public, et nous avons même reçu une invitation officielle ensuite pour donner un cours aux premières années de médecine à Lyon, ce qui était l’un de nos rêves. Toucher ces futurs praticiens au berceau, leur inoculer le germe de leur non-puissance absolue mais du goût de l’art de la composition qu’il devront déployer… Tout cela nous y travaillerons très fortement inspirés par vos mots si justes, précis, fondamentaux. (…)

Cette fois, au nom de toute l’équipe Dingdingdong, je vous remercie de tous nos coeurs jaune soleil pour votre contribution essentielle à notre ouvrage. Et un immense bravo pour le talent prodigieux avec lequel vous cultivez les forces. Des centaines de personnes sont reparties de notre spectacle avec vos mots résonnants à leurs oreilles : « [il faut se laisser instruire par] le pouvoir hautement révolutionnaire des catastrophes ». Tout un programme blindé de forces dans lequel nous souhaitons nous engager. Et comme vous le savez si bien, des forces nous n’en aurons jamais assez …

Bien à vous,

Emilie Hermant »

 

Invitée en Janvier 2013 par ce collectif de chercheurs et d’artistes pour apporter mes conseils d’experte en prédictions, j’ai contribué à imaginer ce que pourrait être l’annonce d’un diagnostic défavorable à un patient – où comment transmettre une mauvaise nouvelle sans qu’elle n’anéantisse celui qui l’entend –
Cette collaboration a été un immense plaisir pour moi, et je me réjouis de voir le succès croissant que rencontre ce groupe intelligent et généreux.

Je signale donc ici que Dingdingdong poursuit sa réflexion sur le diagnostic et vient d’éditer un nouvel ouvrage :

L’épreuve du savoir – propositions pour une écologie du diagnostic

Capture d’écran 2015-10-03 à 01.16.10

Un livre de Katrin Solhdju

http://dingdingdong.org/editions-dingdingdong/lepreuve-du-savoir-propositions-pour-une-ecologie-du-diagnostic/

«Certains diagnostics médicaux transforment la personne qui s’y prête, scindant sa vie en deux. C’est particulièrement le cas des maladies incurables, pour lesquelles la médecine ne peut se présenter comme art curatif – à l’exemple de la maladie de Huntington, avec son test génétique présymptomatique qui prétend annoncer leur avenir aux descendants de ses malades : les personnes « à risque ».

Comment construire différemment de telles pratiques de diagnostic, afin de leur permettre d’être à la hauteur de cette « connaissance de l’avenir » que la génétique donne désormais aux médecins ?

Rayonnant à partir de la situation particulière de la maladie de Huntington, ce livre puise ses réflexions depuis les oracles antiques jusqu’aux sources de notre médecine contemporaine, pour tenter de renouveler les manières d’appréhender ces gestes prédictifs, qui, du fait des progrès en génétique, pourraient bien tous nous concerner.»

Et Dingdingdong propose ces jours-ci un festival de relecture, du 24 septembre au 4 octobre 2015 : festival Relectures à Khiasma 

http://dingdingdong.org/divers/mini-festival-dingdingdong-a-khiasma  et plein d’autres surprises encore ici  http://dingdingdong.org/a-propos/actualites-dingdingdong/

 

 

 

 

 


Ma voyance archéologique aura inspiré le premier roman d’Eric Bony… 

 

J’avais rencontré Eric Bony lors du tournage d’une émission télévisée pour la Cinquième.

Une de mes voyance -non diffusée car trop particulière- l’a inspiré pour écrire son premier roman.

J’ai le plaisir de présenter ce roman aujourd’hui … Voici sa genèse racontée par l’auteur :

Capture

« L’idée du Tombeau du diable est née d’une expérience
de voyance. En 1999, j’ai travaillé comme journaliste
sur le documentaire Voyance : entre fantasme et réalité,
réalisé par Michel Arowns et diffusé sur La Cinquième.
Nous avions recueilli des témoignages parfois étonnants de
scientifiques, de voyants et de clients.
Mais nous avions besoin de voir le don
de voyance en action.
Sans aucune prétention scientifique, mus par la curiosité,
nous avons demandé à la voyante Maud Kristen de
se soumettre à une petite expérience. J’avais sélectionné
soigneusement une dizaine de photographies que j’avais
placées entre deux bristols dans dix enveloppes kraft numérotées.
Michel et moi nous sommes rendus chez Maud, un
après-midi, pour filmer l’expérience. Elle nous a reçus dans
le salon de son appartement. Michel s’est mis en retrait pour
filmer en silence.
Maud Kristen s’est assise en face de moi, de l’autre côté
d’une grande table en verre recouverte d’une nappe rouge.
Nous avons tiré au sort une enveloppe et l’avons tendue
à Maud. Concentrée, les yeux clos, elle a frotté l’enveloppe
entre ses mains et a commencé à parler :
— J’ai l’impression qu’il y a des choses enfouies, qui ne
sont pas visibles. C’est comme une espèce de superposition
de trésors.

Je l’ai laissée poursuivre.
— C’est quelque chose de très ambigu, de très compliqué,
avec une charge énorme. J’ai l’impression qu’il y a eu
une succession d’événements laissant chaque fois des traces.
C’est comme des espèces de strates géologiques. C’est cela
qui est curieux, mais ce n’est pas un truc géologique. C’est
quelque chose de plus culturel.
Pas de doute, elle est forte. La photo dans l’enveloppe était
un cliché que j’avais pris sur le site archéologique d’Akrotiri,
sur l’île de Santorin. Elle représentait le champ de fouilles
avec des murs de maisons à moitié ensevelies et quelques
amphores. À soixante-dix kilomètres de la Crête, Santorin
est composée de cinq îles disposées en arc de cercle sur la
Méditerranée. Elle est tout ce qui reste de Théra, une île
dont le volcan a explosé aux alentours de 1600 avant Jésus-
Christ. Ce fut un véritable cataclysme dans la région, créant
un tsunami qui a dévasté une partie de la Crête. En 1860, une
carrière a été ouverte pour récupérer de la pierre ponce destinée
à la construction du canal de Suez, mettant au jour les
vestiges d’une ville qui témoignait d’une occupation de l’île
du néolithique à l’Antiquité. Le site est fabuleux. À l’ombre
d’un grand hangar de tôles, vous pouvez déambuler dans les
rues de cette ville de l’âge du bronze au milieu des vestiges
d’immeubles de deux ou trois étages. Certaines fresques d’un
style similaire à celles des premiers palais minoens ont été
retrouvées et exposées au Musée national d’Athènes.
Pour certains archéologues, Santorin serait l’Atlantide de
Platon, cette grande civilisation détruite par un cataclysme.
Contre toute attente, Maud a continué sa voyance :
— J’ai comme une sensation de chaleur. C’est sans doute
un endroit où il y a du soleil ; il fait plutôt beau. […] Ce qui
est intéressant, c’est ce qu’il y a en dessous. C’est drôle parce
que je le sens enfoui dans de la terre et à la fois j’ai aussi une
notion de… J’ai une espèce d’élément. Ce n’est pas du sable.
Ce n’est pas une consistance tout à fait normale.
Encore étonnant. La ville a été enfouie sous six mètres
d’une pluie de cendres lors de l’explosion.

— Il y a quand même quelque chose de triste qui me
saisit quand je sors du côté purement descriptif. C’est pas très
agréable, car c’est le genre de sensation que j’ai parfois au
marché aux puces quand je tombe sur des objets chargés de
tristesse, chargés de souffrance. C’est une vallée de larmes.
Elle a retourné machinalement quelques cartes de tarot
posées en éventail sur la table.
— Que s’est-il passé sur ce lieu ? J’entends un bruit…
Comme un immense crac !, un énorme choc tragique, et
puis, plus rien… Enfin, plus rien, façon de parler. Mais, en
tout cas, la mort au bout.
Inutile de dire que l’expérience a été concluante et qu’elle
nous a impressionnés. D’ailleurs, j’invite les plus curieux
d’entre vous à visionner ce documentaire.
À la fin du tournage, malgré sa fatigue, Maud a gentiment
accepté de se prêter encore au jeu avec une dernière
enveloppe. J’y avais mis une photo que j’avais prise d’une
poterie de Glozel. Cette séquence, que nous n’avons pas intégrée
au film, car cela nous aurait obligés à présenter l’affaire
de Glozel (ce qui n’était pas le propos du documentaire), m’a
particulièrement marqué. Maud Kristen ressentait quelque
chose d’étrange. Elle m’a parlé entre autres de personnes
portant des robes sombres, comme si c’étaient des prêtres.
Elle les voyait enterrer des objets. Ces objets, m’a-t-elle dit,
avaient été embellis par des signes gravés. Cela m’a fait
penser à une cérémonie occulte, à une sorte de culte.
J’ai souvent repensé à cette histoire au cours des années
qui ont suivi, et elle est à l’origine de l’intrigue du Tombeau
du diable. La voyance est un phénomène fascinant, et je reste
convaincu que ces dons pourraient être très utiles en archéologie
pour donner des indices sur des sites de fouilles.
Je ne doute pas que Thomas Cazan se penchera sur les
mystères de l’esprit humain lors d’une de ses prochaines
aventures.

 

Eric Bony

 

Eric Bony

 

 

 

Le pitch du roman :

Journaliste au magazine Enigm, Thomas Cazan a réussi à décrocher un rendez-vous avec le propriétaire du fameux médaillon de Mandrin, un bijou « maudit » depuis le XVIIIe siècle. La rencontre tourne court lorsque le propriétaire du pendentif est sauvagement assassiné. Accusé de meurtre et de vol, Thomas n’a d’autre choix que de mener sa propre enquête pour prouver son innocence. Il doit percer le secret du médaillon qui révélerait l’emplacement du « Tombeau du diable » et de son mythique trésor. Face à de redoutables ennemis qui semblent toujours avoir une longueur d’avance, une course contre la montre s’engage. Diabolique…

 


 

UNE CONSULTATION DE JANVIER 2015 A DECOUVRIR EN POSTFACE DE « L’ANNÉE DES MEDIUMS », LE RÉCIT AUTOBIOGRAPHIQUE DE FREDERIC JUSSIAC  VIENT DE PARAITRE…

Pour ceux qui s’interrogent sur ce que je peux « voir » en consultation, voilà une occasion de le découvrir page 246 puisque l’auteur, avec mon autorisation, a transcrit l’essentiel de notre entretien.  

livre
lannee des mediums

 

 

 

 

 

Désorienté par une déception sentimentale, l’auteur entreprend une introspection qui le conduira à la rencontre de plusieurs médiums dans une aventure initiatique étonnante. Frédéric Jussiac est le pseudonyme d’un docteur en sociologie, diplômé de l’institut d’études politiques de Paris, titulaire d’une maîtrise de philosophie et ancien élève d’une école d’encadrement de la fonction publique. Il évoque ici une étrange histoire d’amour et de médiums qui, dans l’année de son quarante quatrième anniversaire, lui à fait toucher une réalité aux confins du monde invisible…

http://www.amazon.fr/Lann%C3%A9e-m%C3%A9diums-Fr%C3%A9d%C3%A9ric-Jussiac/dp/2750011027

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Capture d’écran 2015-03-31 à 06.17.58CA Y EST, C’EST OFFICIEL : L’ ECOLE MAUD KRISTEN OUVRE SES PORTES

« Nous sommes le 30 mars 2015 et j’ai le grand plaisir de vous annoncer l’ouverture de l’Ecole Maud Kristen !

Enrichie de nos expériences passées, et sollicitée par de nombreuses demandes, 2014 année de transition, a été fructueuse en inspiration et en réflexion pour aller plus loin dans l’aventure.

Le programme 2015 /2016 est presque finalisé, il sera adressé prioritairement à tous les inscrits de la newsletter.

https://www.maudkristen.com/newsletter/

J’ai conçu pour vous un nouveau programme pédagogiques à travers un Master Class totalement inédit, entièrement dédié au développement de votre sixième sens…

L’école Maud Kristen ouvre ses portes pour le second semestre 2015 et vous accueillera sur son site internet, intégralement consacré à l’enseignement.

J’espère que vous serez aussi heureux de le découvrir que je l’ai  été à l’imaginer »…

Maud Kristen

 


 

 

10363436_10152354981133220_2710071043504661251_o
« Retrouvez moi chez « Bob dit toute la vérité vendredi » ce 17 Juillet à 21h00
http://www.bob-toutelaverite.fr/Previsions-en-direction-de-la-France-par-MAUD-KRISTEN-Video-qui-fait-le-tour-de-la-toile-en-ce-moment_a2669.html
J’explique la genèse de cette vidéo tournée sur un coin de mon bureau avec une vielle caméra d’ordi, après avoir écrit en une nuit un texte qui résumait tout ce que je ne voulais plus garder pour moi… et dont je ne pouvais pas imaginer le succès… « 

Maud Kristen

 

 

Si vous n’êtes pas abonné à Bob dit toute la vérité, vous pouvez télécharger l’émission en podcast ici :

http://abonnement.bob-toutelaverite.net/emission-17-07-2014-xml-357_352-1214.html

 

 

 

 

 

 


 

Visions et prédictions France

18 juin à 2014

« Vous étiez de plus en plus nombreux ,parmi les 44000 personnes qui me suivent sur Facebook à me demander des prédictions ou à vous interroger sur le sens de la période troublée que nous traversons.
Si cette vidéo ne pourra rien changer au destin collectif, je l’ai réalisée dans l’espoir qu’elle puisse orienter au mieux le plus grand nombre d’entre vous »

Maud Kristen.

[easy-media med= »2092″ col= »1″ align= »left » mark= »gallery-TE5K44″ style= »light »] Cliquez pour visionner

Par soucis de clarté, les prédictions décennales auxquelles Maud Kristen fait allusion dans cette vidéo sont reproduites ici dans leur intégralité.

 

ou va le monde 2

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                        MARIE CLAIRE, MAI 1991 : La voyante Maud Kristen et le futurologue Américain Alvin Toffler s’affrontent dans un match amical . Surprise, certaines de leurs prévisions ne sont pas si éloignées..ou va le monde1

…Maud Kristen a vingt sept ans. C’est une toute jeune voyante, ancienne étudiante en droit, ancienne publicitaire, devenue célèbre comme médium depuis son livre « Pour en Finir avec Madame Irma » paru aux éditions Calmann- lévy. Une voyante new Look qui décrit ses visions avec un naturel confondant et les analyses avec finesse. Hélène Marguerite l’a interrogée sur les bouleversements que le monde va connaître. Sa réponse, étayée par la description de ses « flashes » annonce une longue période de troubles avant une nouvelle ère de bonheur. Rendez vous dans quelques années pour vérifier…

Maud Kristen : En préambule, je voudrais vous dire que je ne fais pas de prédictions. La prophétie est un phénomène de voyance très particulier . Moi, je serais incapable de vous dire, comme de grands saints mystiques l’ont fait, qu’en 1993 nous allons avoir tel ou tel type d’événement, mais je peux voir les évolutions d’une société. Il se trouve que les médiums ont la particularité de flairer l’ère du temps. Marie Claire : Est-ce que vous aviez senti ce qui vient de se passer dans le Golfe ? MK : Non, je vous le dis très honnêtement, non. Mais j’ai senti et je continue de sentir au delà des évènements que cette guerre n’est pas finie. Le principe de médiumnité, c’est comprendre que l’on retrouve les mêmes mouvements, de l’atome à la galaxie. Ce qui s’est passé au Kowëit, on le retrouve dans les rapports de couple. On se tape dessus et on se réconcilie. Pour le Koweït, vous entendez quoi ? On a libéré le Kowëit, les enfants nous embrassent dans la rue, tout va bien ! Attendez, ça va recommencer ! Même cause, même effets. Parce que le mari recommencera à battre sa femme. Avant de vouloir pacifier les arabes, il faut arrêter de les exploiter. Sinon, il va y avoir un mouvement des pays du tiers monde et particulièrement du monde arabe contre nous. J’en suis absolument sûre. Marie Claire : Vous pouvez dater ce mouvement ? MK : Dans le décennie. MC : Un mouvement armé ? Qui peut devenir violent ? MK : Qui peut prendre une ampleur importante, extrêmement gênante pour nous. Qui peut devenir armée, mais tout dépend de notre attitude . Si on a l’intelligence de lâcher du lest, de payer le pétrole à son prix, ça va peut être aller. Si on continue à jouer les grands frères de l’humanité, on va le payer très cher. J’en suis persuadée. Ce que l’on peut demander à un médium, c’est d ‘avoir le recul que les autres n’ont pas. Alors moi je peux vous dire que l’égoïsme gigantesque de nos sociétés capitalistes poussé à outrance est un système complètement destructeur. M.C : Et les Etats Unis ?.

MAUD K. : Les sociétés de type américaine vont vers une issue dramatique… Pourquoi je vous le dis avec autant d’assurance ? Parce qu’il y a 5 ans, un ami qui rentrait des Etats Unis, me montre une photo de lui sur fond de Building. Je sors de la pièce pour faire du thé, et, lorsque je reviens, je regarde à nouveau cette photo et vois la même image avec des buildings effondrés, tous détruits…C’était si fort que j’ai cru un bref instant que j’étais victime d’une illusion d’optique. Une autre fois, une cliente est venue me montrer une photo d’une amie Américaine. Je ne lui ai rien dit mais j’ai vu cette amie échevelée, avec des traces de boue partout, comme sortant d’un bombardement…Sur plusieurs destinées individuelles de gens qui venaient me voir au sujet des Etats Unis j’ai eu des flashes catastrophiques.

…. MC : Lorsque vous voyez dans les journaux une photo de Bush ou de Gorbatchev, est ce que vous avez des flashes ? MK : Le problème, c’est que je suis tellement influencée par ce que je lis sur eux que je ne sais plus ce qui vient de ma raison et ce qui vient de mes flashes. Ce sont des gens qu’on voit trop. Mais je sens tout de même que le communisme va être balayé, mais là je n’ai pas beaucoup de mérite, et que la reconstruction sera très douloureuse . Je pense que l’union soviétique ne va plus exister. Il y aura la Russie, la Lituanie, les Pays baltes, tous retrouveront leur autonomie. Je crois que partout on va revenir à une situation antérieure, et retrouver ses racines. MC : Est ce que de nouvelles puissance vont apparaître ? MK : Oui, l’Asie et le monde arabe vont avoir une importance déterminante . Deux peuples séculaires, avec des racines fortes. On devrait avoir peur de l’Asie. L’autre jour, j’étais dans le métro et à côté de moi il y avait un jeune Asiatique .Je lisais et j’ai été interpellée par ses vibrations. J’ai senti à quel point il était déterminé, à quel point sa pensée était linéaire et guerrière. A quel point les Asiatiques ont une vérité monolithique. On tape sur les arabes et les asiatiques mais on va bientôt avoir un retour de bâton. Les vibrations d’un Français, c’est le doute. Les vibrations d’un asiatique c’est l’action . Avec un seul but, gagner. Je vois un nouvel axe mondial, un axe Occident- Arabie avec l’Asie en face. D’un côté l’union méditerranéenne contre l’Asie. MC : Quand vous pensez tiers monde, vous voyez l’Asie et pas l’Afrique ? MK : L’Afrique ? Je pense qu’ils vont être complètement décimés, les malheureux . Un continent sauvage, j’en ai peur . Sida, famine, catastrophe écologique . Je suis sûre qu’ils vont se prendre tout le plutonium du monde . Ca fait quinze ans que j’ai un malaise terrible par rapport à l’Afrique. Ils vont en prendre plein la gueule. MC : Et le japon alors, première puissance mondiale ? MK : Non. Ca va très mal pour eux. Ils vont se faire hara – kiri. MC : Et la paix dans le monde, c’est pour quand ? MK : Pour ceux qui naissent aujourd’hui . Mais avant, ça va péter partout ! Mais pas la guerre atomique, pas la planète qui explose. Non, pas du tout. Je ne vois pas de guerre atomique ou mondiale , non. Mais on entre pas non plus dans une période de calme. J’ai peur qu’avant cet âge de grâce de la génération qui vient, qui aura à inventer un type de société différente, on connaisse la barbarie. Je redoute une période de barbarie. Même ici, chez nous. MC : Qui se concrétiserait comment ? MK : Des luttes épouvantables, des combats de rue, une décadence grave…Je trouve déjà les gens très malheureux ici, on a un taux de suicide chez les jeunes très impressionnant et j’ai l’impression qu’on va encore toucher le fond de la piscine. Pendant dix, quinze ans, je vois une période de creux , ça va péter très fort et après on va remonter. L’an 2000 va être dur, avec des problèmes sociaux, moraux . (…) Je vois l’an 2000 comme notre crise d’adolescence avant la renaissance…(…). Propos recueillis par Hélène Marguerite.

 

 

> « Disons, en vrac, que j’ai vu: un incendie gigantesque à New York, des bombes ou du plomb plein le ciel, une vague de chaleur (tiens…) effrayante, des monceaux de cadavres, des explosions et aussi des trombes d’eau qui ensevelissaient une autre ville… »

> page 262/263.

 

 


 

15/02/2014

Ravie de vous présenter « Le Dispositif *» qui contient les 52 films d’orientation réalisés par Thomas Bertay et Pacôme Thiellement (http://fr.wikipedia.org/wiki/Pac%C3%B4me_Thiellement) dont j’ai eu l’honneur d’écrire la préface à travers un décryptage divinatoire (réalisé d’après un tirage du Tarot de L’Eden…)

Le Dispositif représente 14 ans de préparation pour 8 heures de sensations et réflexions sur les raisons pour lesquelles, j’ai décidé, pour ma part de quitter l’occident… Des images d’archive rares de Ezra Pound, Raymond Abellio, Carl-Gustav Jung, Louis-Ferdinand Céline, Thelonious Monk, se confrontent aux images grimaçantes de la dernière sarabande avant la fin : les visages de fin du monde de B.H.L., Bernard Kouchner, Tony Blair, Elisabeth Badinter ou Timothy Leary. L’ensemble culmine vers des visions à mi-chemin de la fiction et du poème. Le coffret du Dispositif est accompagné d’un livret contenant les textes des films et mon décryptage divinatoire.

Ce coffret ne peut pas être vendu mais est donné en échange d’une participation (à partir d’un minimum de 35 euros) à la souscription pour la réalisation du prochain film de Thomas Bertay et Pacôme Thiellement, un long-métrage tout aussi carnavalesque et étrange autour de Frank Zappa et des Freaks, de la Grande Note et du peuple Gitan porteur de la Tradition Primordiale : Rituel de décapitation du Pape. Souscriptions en ligne sur : www.popedecapitation.com

 

Sans titre-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ma clientèle francophone étant devenue internationale, je suis maintenant installée à Colonia Del Sacramento, en Uruguay.

Je ne donne plus de consultation en cabinet, ni à Paris, ni à Bruxelles. Dorénavant je consulte par vidéoconférence (Skype) uniquement.

L’excellente qualité de l’image et du son dans ce face à face, permet de réunir les qualités d’intimité et de communication identiques à celle d’une prestation en cabinet.

Pour toute information : lesecretariatdemaud@gmail.com

Capture d’écran 2014-01-30 à 23.49.36

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

photo arbre
 Cette image de Colonia Del Sacramento en Uruguay
 pour vous souhaiter encore une très année 2014 !
 Maud Kristen

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1239366_10151953372358220_1611243870_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

1239917_10151726519823220_1795300375_n

 ATTENTION USURPATION D’IDENTITE: CES PROFILS SONT DES FAUX !

Une enquête est en cours mais de fausses consultations seraient déjà données par le faux profil Skype…

ATTENTION : https://www.facebook.com/profile.php?id=100006746792520&ref=ts&fref=ts Ce faux profil Facebook qui plagie ma Fan page https://www.facebook.com/pages/Maud-Kristen/45050003219?ref=ts&fref=ts reproduit également mes photos pour vous abuser.

Signalement en cours.

Merci de partager pour que ces escroqueries cessent au plus vite…

734053_10151747060863220_1630272602_n

 

 

 

 

1233552_10151747042413220_1160695398_n

 Les victimes éventuelles sont invitées à me contacter à    contact@maudkristen.com pour centraliser les plaintes.

 

 

 

 

 

 


RENTREE SCOLAIRE ET DEUXIEME SEMESTRE 2013 :
Vous en aviez assez … et nous aussi :Le big plan « Anti-bazar » est enfin mis en place …!
Terminée la noyade au milieu de vos courriels : nous vous répondrons maintenant vite et mieux à info@maudkristen.comnoyee
Belle rentrée à tous !
Le secrétariat.

PS : En réponse aux questions sur les stages d’initiation à clairvoyance, les ateliers d’initiation à la pratique du Tarot ou du Yi Jing : Aucune cession n’est programmée en 2013. ( Inscrivez vous dés maintenant à la newsletter https://www.maudkristen.com/newsletter pour être tenu informés des prochaines dates en priorité : les candidatures sont nombreuses et le nombre de place limitées…)

 

 

 


 

maudfb  Nous sommes maintenant plus de 32000 sur la page Facebook de Maud.
Infos et évènements sur la parapsychologie et la divination, découverte des sagesses du monde, combat pour      nos amis à 4 pattes ..

Bravo et merci à Lisbeth Carré pour la création de cette page administrée avec Maud…

 

Rejoignez nous ! https://fr-fr.facebook.com/pages/Maud-Kristen/45050003219

 

 

 

 

 


 

enquetes…Pour ceux qui n’ont pas pu voir le reportage consacré à l’enseignement de Maud Kristen lors de la « Soirée extraordinaire » du 21 Aout dernier, une rediffusion est prévue le 15 septembre prochain sur M6 : Pour revoir l’émission cliquez vers le lien M6

 

 

 

 

 

 


 

tetra

TETRA,

Invitée par TETRA, j’étais à Bruxelles le 23 février 2013 :

http://www.tetra-asbl.be/index.php#contentstart

 

http://www.facebook.com/media/set/?set=a.10151363431998220.482241.45050003219&type=1

 

 

 


 

arton196

 

 

Délais longs, liste d’attente…

… Hélas, nous ne pouvons mieux faire pour consultations de Maud pour le premier semestre 2013… Maud ayant fêté cette année sa 25 ème année d’exercice et accordant prioritairement ses rendez-vous à celles et ceux qui sont déjà venus la voir, il faut parfois – et nous le déplorons- beaucoup de patience aux nouveaux consultants… Nous faisons notre possible… Le Secrétariat.

 

 

 

 


 

Ding-Dong

Photo souvenir du vendredi 4 janvier 2013, où j’étais l’invitée de « Ding Ding Dong », l’institut de coproduction de savoir sur la maladie de Huntington.

Pour que mes 25 années d’expérience en tant que voyante tentent d’enrichir la méthode des médecins aux prises avec l’annonce d’un « mauvais diagnostic »qui peut briser la vie et le psychisme du patient…

Merci à Emilie Hermant et Isabelle Stengers pour cette invitation… et à tous les autres pour leur accueil!
Longue vie à ce collectif dans lequel malades, familles, soignants, artistes et penseurs s’impliquent ensemble pour prendre la maladie de Huntington à bras le corps:http://dingdingdong.org/a-propos/presentation-du-projet-dingdingdong/ et un manifeste à lire ici:http://dingdingdong.org/editions-dingdingdong/le-manifeste-de-dingdingdong/

 

 

 


 

 

arton197Retrouvez mon interprétation du Yi Jing dans  » Choisir » du  » Petit coffret pour s’épanouir » de Psychologies Magazine…

S’épanouir ?

Retrouvez mon interprétation du Yi Jing dans  » Choisir », un des cinq livres du « Petit coffret pour s’épanouir » de Psychologies Magazine, en vente depuis novembre 2012. Rêver, Méditer, Aimer, Se Construire, Choisir…

 

 

 

 

 

 


 

Le SOS-PSEE à l’IMI

Une structure d’accueil pour répondre à vos questions… le SOS-PSEE, Service d’Orientation et de Soutien des Personnes Sensibles aux Expériences Exceptionnelles

Vous pensez vivre dans une « maison hantée » et cela vous dérange ? Vous avez fait un rêve étrange et vous craignez qu’il se réalise ? Avec des proches ou des amis, vous avez joué avec une planchette de Oui-Ja et le résultat vous a quelque peu chamboulé ? Un marabout vous dit qu’une malédiction pèse sur vous et vous ne savez pas vers qui vous tourner ?

Vous craignez peut-être que le simple récit de votre expérience suffise à vous faire passer pour fou. Plutôt que de vous confier à un praticien du paranormal, et de risquer de vous faire escroquer, vous avez la possibilité d’adresser vos questions à l’Institut Métapsychique International, fondation reconnue d’utilité publique.

A l’IMI, nous connaissons bien ces problèmes mais nous n’avons pas de réponses toutes faites. Cependant, l’accueil des personnes confrontées à des expériences paranormales y est une tradition et nous ferons notre possible pour vous aider.

Vous pouvez contacter l’IMI par mail à sospsee@metapsychique.org en décrivant votre problème et en laissant vos coordonnées. Un conseillé spécialement formé à ce type d’aide vous rappellera.

Le premier entretien est gratuit : ensuite, les tarifs sont modulables selon vos ressources et négociés avec le conseiller. Il est également possible et avantageux de faire des dons déductibles d’impôts à 66%.

Pour la description complète de ce service, cliquez ici : http://metapsychique.org/SOS-PSEE-Service-d-Orientation-et.html


 

arton176LEVRIERS ESPAGNOLS : Le scandale continue ! Leur impensable calvaire et comment les aider :

Les Galgos : La honte de l’Espagne et de l’Europe.

Plus de 50000 chiens massacrés par an : cela suffit ! Rejoignez Maud Kristen dans son combat et aidez ceux qui les sauvent en découvrant le travail de Joel Fretté, Mo Swatek et Marie-Hélène Verdier.

 

http://www.galgos-ethique-europe.eu

http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/

 

Les refuges ont besoin de tout :

des croquettes (max 6 mois avant péremption)
des couvertures propres, des essuies, des pièces de molleton
des paniers en plastique (petits et grands)
des laisses et des colliers (de toutes les tailles)
du shampoing pour chien, des brosses pour les peigner
tous médicaments vétérinaires
des produits de soins comme l’isobetadine, des pansements stériles…
des alèzes
des bacs à nourriture
des produits d’entretien pour nettoyer les paddocks
des brosses et des raclettes
des jouets pour chiens
des produits déparasitants contre les tics, les puces, les vers (même si la date de validité est dépassée)
des toiles pour les protéger du soleil en été
des manteaux pour galgos (même de petites tailles pour les puppies)
des cages de transport, des varikennels

Un immense merci pour eux !

 

 


barreHome

 

QUELQUES ARCHIVES

arton185

2012

 

 

Attention : utilisation frauduleuse de mon nom sur certains sites…

Récemment prévenue par les internautes d’une nouvelle utilisation frauduleuse de mon nom, je me dois de mettre en garde les victimes potentielles d’un site (astrosolis.fr) qui utilise abusivement et frauduleusement mon nom…

 


separateur

 

arton187

« Au coeur du 6ème sens », la conférence de l’INREES du 31 janvier 2012 est en ligne ici 

http://www.inrees.com//

Soirée découverte avec plusieurs des participants du dossier spécial « Intuition : retrouvez votre 6e sens » du magazine Inexploré. Comment apprendre à connaître et à développer cette capacité en nous ? Comment apprendre à connaître et à développer nos perceptions extrasensorielles ? Face à nos moments d’intuition, lorsque le 6e sens semble faire irruption dans notre vie, on est souvent enclin à parler de « chance », de « hasard » ou de « coïncidences ». Pourtant, ces perceptions ne sont pas anecdotiques : elles participent d’un fonctionnement normal de l’être humain. Là où la vie est intense, l’intuition entre en jeu, avec ses fulgurances et ses mystères…

Banc des invités : Maud Kristen, nous parle de la manière dont elle a appris à connaître ses capacités extrasensorielles. Le psychiatre, et membre de l’IMI, Paul-Louis Rabeyron nous fait découvrir ce que les recherches scientifiques nous permettent de dire sur le sujet. Le chef d’entreprise Thierry Boiron livre quant à lui sa vision intuitive du management. Le policier d’élite, Christophe Caupenne, ancien chef des négociateurs du RAID témoigne de l’importance du 6e sens dans la gestion des situations de crise, et le Dr Becchio, médecin hypno-thérapeute, nous parle de cet état du cerveau qui favorise ces états de conscience hyper-perceptifs.

La conférence a eu lieu le 31 janvier au Centre Malesherbes.

 


separateur

 

 

arton189

Expo « Nulle Part » à la Galerie Perrotin… Quand Sophie Calle interroge l’Ange Gardien de Maud…

L’exposition a eu lieu du 10 mars au 5 mai 2012.

GALERIE PERROTIN 76, RUE DE TURENNE, 75003 Paris.

Retrouvez l’album photo et la visite intégrale de l’exposition sur facebook…

exposition sur facebook

 

 

 


separateur

 

arton131

AIDEZ LE PEUPLE TIBETAIN. Manifestation à Paris le 10 mars 2012 

Retrouvez l’album photo du samedi 10 mars lors de la manifestation pour soutenir le Tibet sur ma page facebook…

https://www.facebook.com/photo.php

Merci d’avance de l’aide que vous pouvez, vous aussi, apporter au peuple tibétain en soutenant l’action de sa sainteté le Dalaï Lama.

Signez la pétition : http://www.avaaz.org/fr/tibet_end_the_violence

 


barreHome

Capture d’écran 2017-01-10 à 22.05.01

QUELQUES SOUVENIRS …

 

2011

 

arton181Après sa parution en février 2011 aux Presses du Châtelet et sa sélection au Grand Livre du Mois en mars, Développez votre sixième sens est désormais disponible au format poche aux Editions J’ai Lu et au format ebook sur internet depuis le 15 décembre 2011…

Depuis la sortie de » Fille des étoiles », je vous avais promis une traduction claire et facile d’accès du Yi Jing… J’aurais mis presque 17 ans mais… la voici, enrichie de nombreux exercices pour développer votre sixième sens :

« Ce livre nous propose d’entrer en contact avec une part inconnue de nous-même, qui s’est peut-être manifestée en nous guidant dans nos rêves ou en nous protégeant de certains dangers. Cette intuition, ce sixième sens, est une forme d’intelligence universelle et non un don singulier que possèderaient seulement quelques élus. » M.K.

Peut-on stimuler son intuition grâce aux arts divinatoires ? Quelles sont les règles d’une pratique réussie ?

Maud Kristen a rassemblé des exercices inspirés des traditions spirituelles et les apports de la parapsychologie pour nous aider à développer nos capacités de clairvoyance et de précognition.

Ce manuel pratique nous permet aussi de prédire notre futur avec limpidité. Yi Jing, runes, géomancie : à chacun de choisir ensuite le support qui lui convient le mieux pour explorer son avenir. Transformer son quotidien en développant ses capacités psychiques est désormais à la portée de tous.

 


separateur

 

 

arton180

 

 

Développer son sixième sens conférence animée par Maud Kristen le 23 février 2011 à L’INREES

Le sixième sens serait-il une capacité « naturelle » de l’être humain ? Maud Kristen est une voyante dont les capacités psychiques reconnues ont suscité l’intérêt de nombreux scientifiques. Elle plaide pour une approche démystifiée de la voyance, fondée selon elle sur un sixième sens que tous, nous pouvons développer.

Intimement convaincu de la nature universelle de cet outil « extrasensoriel », elle nous invite à « apprivoiser » cette capacité souvent déniée dans nos sociétés, alors qu’elle peut pourtant devenir un atout pour mener son existence. Comment développer son sixième sens ? Conférence pratique.

Plus d’informations :http://www.inrees.com/Conferences/Maud-Kristen-Developper-son-sixieme-sens/

 

 


separateur

 

 2009

 

arton147 Maud à Normale Sup

Merci à Dominique Lestel pour son invitation à L’École normale supérieure de la rue d’Ulm, à Paris, le 12 mars 2009

Merci à Dominique Lestel (1) pour son invitation à L’École normale supérieure de la rue d’Ulm, à Paris, le 12 mars 2009 :

C’est dans le cadre du séminaire d’anthropologie philosophique « Mondes Humains, Mondes non Humains »(2) que j’ai pu témoigner de ma pratique professionnelle, de mon engagement à collaborer avec le monde scientifique et ai répondu aux nombreuses questions posées par ses étudiants.

(1) Dominique Lestel est philosophe et maître de conférences à l’Ecole normale supérieure (ENS -Ulm), au sein du du Département d’Etudes Cognitives dont il est un membre fondateur non conforme. Il a aussi été nommé directeur de l’équipe « Eco- éthologie et Ethologie Cognitive » du Laboratoire d’Eco-anthropologie et Ethnobiologie du Museum National d’Histoire Naturelle. Professeur parfois invité à Chicago et à Tokyo, il a publié plusieurs livres parus en particulier chez Flammarion et au Seuil. Il est membre du comité de rédaction de la revue Multitudes. Il est actuellement engagé dans une critique radicale de la thèse de l’animal machine qu’il trouve inepte, confuse, stérile et éthiquement désastreuse et dans la constitution d’une anthropologie philosophique qui place la vie en commun avec l’animal au centre de ce que signifie être humain et qui inquiète la frontière nature/culture. Il s’intéresse aussi aussi beaucoup aux raisons qui ont fait de la raison une déraison et de la rationalité une arme de guerre sectaire et destructrice dans le monde occidental.

(2) « Mondes Humains, Mondes Non Humains »,le séminaire de D. Lestel à l’ENS a lieu les 2e et 4e jeudi du mois au 45 rue d’Ulm. L’objectif central de ce séminaire d’anthropologie philosophique n’est pas seulement de chercher à caractériser les Mondes Humains par rapport aux autres Mondes – animaux, végétaux, etc. – mais surtout de comprendre comment Mondes Humains et Mondes non Humains se constituent les uns avec les autres.

 


separateur

 

 

arton137

Journée d’étude consacrée aux implications anthropologiques de la distraction. (ARTMAP/ GDRI Musée du Quai Branly)

Un grand merci à Albert Piette, Denis Vidal et Emmanuel Grimaud pour leur invitation.

Voici le résumé de mon intervention à l’atelier du 16 Octobre 2009 « Entre présence et absence :les modalités de l’attention. »

La voyance : entre abandon et vigilance. Ou comment conjuguer deux états de conscience opposés.

À l’occasion de ma participation à votre atelier, je souhaiterais aller à l’encontre de l’ idée générale selon laquelle la pratique de la voyance exigerait une « concentration », un type d’effort volontaire et soutenu semblable à celui d’un champion du jeux d’échec . Si un entraînement psychique régulier développe et améliore les capacités extrasensorielles, il consiste, au contraire, en une culture de la distraction, du vide psychique et de l’absence de tout désir de résultats. Dans mon exercice professionnel, comme dans le cadre de mes collaborations avec des chercheurs en parapsychologie, j’ai expérimenté cette aporie : devoir ne (surtout) pas désirer la performance pour optimiser mes chances de réussite. Cette nécessité -qui va à l’encontre de la place prédominante que ma culture donne à la volonté individuelle, à la résolution, à l’esprit de compétition- m’a obligé à développer des techniques de lâcher prise et à me départir d’une définition du « moi » que mes pratiques divinatoires invalidaient . J’ai dû apprendre à passer sur commande de l’état de conscience ordinaire à un état de conscience passif, ouvert, dénué de tout projet. Mais cette vacuité psychique nécessaire à la « collecte » des informations doit se conjuguer simultanément avec une vigilance aigue sans laquelle il serait impossible d’interpréter les données reçues. Lors de mon exposé, je tenterais d’expliquer pourquoi, à mon sens, l’exercice de la perception extrasensorielle contraint à dédoubler l’attention : une part de celle-ci doit disparaître, s’effacer, s’abandonner alors qu’une autre doit se rassembler, pour apprendre à penser les contenus « bruts » qui émergent sous forme de pensées, sensations, émotions et visions. C’est de cette alternance nécessaire entre un lâcher prise absolu et une « super présence » -proche de l’état d’affût des chasseurs- dont j’aimerais témoigner lors de notre rencontre.

Maud Kristen, voyante et sujet psi.

 


separateur

 

2007 

 

arton111Invitation à l’Université de Lausanne, section des Sciences des Religions

Défendre la rationnalité des pratiques divinatoires et leur universalité, éclairer les étudiants sur les enjeux de la parapsychologie scientifique et aborder avec eux ma pratique et les questions qu’elle soulève, tels furent les 3 grands axes de mon exposé…

Silvia Mancini (ci-contre), professeure associée, spécialiste d’histoire comparée des religions et des états modifiés de conscience m’a invitée à rencontrer ses étudiants lors d’une conférence le 14 mai 2007.

Merci à elle et à son équipe pour leur chaleureux accueil.